hexagon hexagon-filled home mail search facebook twitter linkedin download wilo-logo2
08/ Wilo

Fabriquer vos propres champions, c’est possible!

17/07/2018 | MANAGEMENT

Ils l’ont fait ! La plus jeune équipe de la Coupe du Monde a ravi le cœur des français pour la deuxième fois de notre histoire. Y a-t-il un secret Deschamps et comment s’en inspirer pour manager les nouvelles générations ?

Temps de lecture : 2’’

Par Anne-Laure JOUBAIRE

RECRUTER DES CHAMPIONS

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cet extrait du Cid pourrait être brocardé sur le maillot des Bleus tant elle s’applique à la perfection à cette équipe. Deschamps a su identifier et sélectionner les joueurs idoines, en priorisant le talent à l’expérience.

L’identification des talents peut et doit commencer très tôt, aussi n’hésitez pas à repérer vos futurs champions dès les premières années universitaires, dans les forums ou conférences spécialisées. Venez à eux avant qu’ils ne partent rejoindre des écuries plus prestigieuses. Cela est d’autant plus utile pour les petites structures disposant de moins de visibilité et donc notoriété. Les nouvelles générations sont moins intéressées par le salaire ou les perspectives de carrière que par l’ambiance et le management que vous proposerez. Selon l’enquête Hays-Revue Fiduciaire RH 2018 menée auprès d’experts comptables « lorsqu’ils changent de cabinets, les collaborateurs aspirent surtout à un meilleur climat social / ambiance / culture (23 %) » et mettent le management (15%) avant la rémunération (13%). En mettant en avant ces caractéristiques, vous mettrez toutes les chances de votre côté de recruter des pépites.

MANAGER L’IMPATIENCE

Comment retenir des jeunes qui « ont envie de tout, tout de suite » (Deschamps) ? Le sélectionneur l’a avoué : il n’y aucun rapport entre le management de l’équipe de 98 où il était capitaine et celui pratiqué 20 ans après. L’instantanéité de l’information et l’omniprésence des portables a raccourci et affaibli la capacité de concentration des nouvelles générations. Ainsi impossible pour Deschamps de faire un point de plus de 10 minutes avec l’un de ses joueurs. Il en est de même pour les jeunes français. Il est donc crucial de réinventer des nouvelles manières de travailler afin de les garder alertes : en finir avec la réunionite, communiquer via des réseaux internes comme Slack, proposer un cadre de travail ouvert à la détente ou encore des sessions de team building.

UN LEADER INSPIRANT

“On a envie d’aller à la guerre pour lui !” a déclaré Benjamin Pavard. Porté aux nues par ses joueurs dimanche, Didier Deschamps a su mettre tout le monde d’accord. Ce soutien lui vient tout d’abord de sa légitimité en tant que vainqueur de la Coupe du Monde 1998. La leçon à en tirer ? Tout manager pour se faire respecter doit pouvoir démontrer qu’il mérite sa place, qu’il a gagné à force de travail et non de relations.

Un bon manager n’est pas forcément le plus flamboyant ou celui qui se met le plus en avant. Un côté empathique et psychologue est essentiel afin de connaître les motivations et problèmes de chaque membre de son équipe. Pour cela il saura s’appuyer et passer le relai aux piliers de son équipe.

Manager n’est pas à la portée de tout le monde : il faut savoir gagner le respect de ses équipes, leur admiration, favoriser l’épanouissement tout en fixant un cadre, maintenir une relation proche avec la juste dose de distance. Se former perpétuellement aux nouvelles méthodes managériales, aux aspirations des millenials voire à ce qui se fait dans d’autres domaines que les vôtres permet de se renouveler et d’éviter de devenir vintage. Enfin et surtout n’oubliez pas l’humour : c’est un vecteur formidable pour faire passer vos messages en douceur.

Fédérer n’est pas non plus tâche facile : il faut savoir combiner les talents et leurs égos pour arriver à faire d’individualités un groupe qui ira loin. C’est aussi ça la méthode Deschamps : mettre le groupe au-dessus de tout: « objectivement, l’équipe de France n’est pas forcément celle qui a le meilleur jeu, mais elle est très soudée » (David Marwo). Pour un manager, cela passe par le choix de personnalités complémentaires et partageant les mêmes valeurs.

Merci les Bleus et rendez-vous en 2019 pour encourager les Bleues !

 


POUR ALLER PLUS LOIN

Edge: Leadership Secrets from Footballs’s Top Thinkers, Ben Lyttleton

Mondial 2018 : comment Deschamps manage ses Millennials

Retour au blog
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience du site  et contribuer à l'amélioration de la plateforme. En cliquant sur "Accepter", vous acceptez notre politique de cookies.

Accepter Refuser