hexagon hexagon-filled home mail search facebook twitter linkedin download wilo-logo2
08/ Wilo

S’implanter en province : un pari gagnant

16/10/2018 | AVOCATS - STRATéGIE

Temps de lecture : 2’30

Même si les prouesses du digital semblent oblitérer les distances, les clients continuent à désirer des rendez-vous physiques et près de leurs bureaux. Loin d’être obsolète, l’implantation régionale peut se révéler être un véritable atout pour le développement des cabinets d’avocats.

Par Anne-Laure Joubaire

LA GRANDE MIGRATION ?

2018 et 2017 ont confirmé la tendance du rapprochement vers la province de beaucoup de cabinets d’avocats parisiens :

Kalliope a ouvert un bureau en région Auvergne-Rhône-Alpes, implantation qui vient s’ajouter au partenariat noué précédemment avec un cabinet nantais ; NMCG Avocats a ouvert trois antennes à Nice, Nantes et Strasbourg via l’intégration de cabinets existants ; Huglo Lepage a ouvert une antenne dans la ville phocéenne et prévoit de se déployer à Montpellier et Strasbourg. TGS Avocats a ouvert un bureau à Bordeaux et fusionné avec un cabinet lillois. AGN Avocats a quant à lui fait fort en ajoutant 3 agences (Lyon, Nantes, Toulouse) à un réseau régional en comportant déjà 8.

Certains cabinets internationaux ont également misé sur les régions : UGGC a ainsi intégré un cabinet marseillais et Ince and Co y a ouvert une antenne. Compte tenu de la montée fulgurante de la France dans les classements d’attractivité, il est possible que les années à venir voient arriver nombre d’entreprises étrangères en régions…qui auront besoin de conseillers de proximité.

Enfin on voit se dessiner une tendance en sens inverse : ainsi Valoris Avocats, cabinet d’avocats créé en 2014 installé à Strasbourg et Lyon a créé une antenne à Paris en 2017 tout comme le cabinet rennais et brestois Coudray ou encore le cabinet du grand ouest Oratio Avocats en 2010. Un associé du cabinet lyonnais Ratheaux qui a aussi fait ce choix le justifie par une volonté de « rester en lien avec le développement national, voire transnational, des clients locaux que nous suivons depuis des années » (Enquête Le Village de La Justice)

QUID DES CLIENTS ?

Partir en province n’est pas synonyme de rupture avec vos clients. De plus en plus de cadres quittent en effet Paris. Selon une étude menée par Cadremploi en 2017, 55% des cadres parisiens ne seraient pas satisfaits de leur vie à Paris et ce pour des raisons liées notamment aux temps de transport, au coût de la vie et logement ainsi qu’à l’éloignement avec la nature. Parmi l’échantillon interrogé, 80% envisageraient une mobilité régionale avant 5 ans, notamment à Bordeaux, Nantes ou Lyon et seraient prêts pour cela à accepter une baisse de revenu. Ces clients, qui pour certains partent créer leurs entreprises, vont chercher à retrouver en province les cabinets en qui ils avaient confiance.

UN CHOIX AVANTAGEUX

D’un point de vue individuel, partir s’implanter en province peut faire peur à premier abord : il est vrai que les revenus, pour les avocats par exemple y sont près de 50% inférieurs à ceux gagnés à Paris. Toutefois, la concurrence parisienne réduit de plus en plus cet écart et pour beaucoup, vivre dans la capitale se révèle être un jeu à somme nulle. En outre, les opportunités d’évolution sont beaucoup plus importantes dans un cabinet de taille intermédiaire que dans une grande structure parisienne. Enfin, il est sans doute plus facile de s’y construire sa propre clientèle.

Du point de vue des organisations, les avantages sont nombreux de la faiblesse des charges fixes à la souplesse permise par la petite taille en passant par la disponibilité accrue pour les clients. Ces structures connaissant moins de rotation de personnel, elles sont aussi plus à même de fidéliser leur clientèle.

Par ailleurs l’implantation locale permet de développer une connaissance du terrain et des réseaux qui permet d’être tout de suite apte à répondre aux demandes de vos clients. A l’inverse choisir de s’implanter à Paris pour un cabinet régional permet de rentrer en contact avec les sièges d’entreprises présentes en région.

LES CONSEILS D’ELIOTT ET MARKUS

Toute décision d’implantation que cela soit à Paris ou en région doit se baser sur une analyse de vos clients et cibles : cela fait sens si ce sont à majorité des réseaux, TPE-PME ou encore si vous êtes spécialisés sur un secteur particulier, comme le droit de l’aviation ou des nouvelles technologies. Dans ce cas il pourra être pertinent de créer une représentation près d’un cluster dédié à ces activités, en l’occurrence Toulouse et Laval.

Il vous reviendra de choisir la forme de cette implantation : création ex-nihilo ou association avec un cabinet existant. Dans tous les cas, il est essentiel d’avoir des relais dans la région qui connaissent déjà bien le terrain.

D’un point de vue logistique, il sera plus aisé pour le recrutement et pour la communication inter-antennes de choisir des villes agréables à vivre, bien desservies en transports et des bureaux situés près des gares. Par ailleurs, il faut également être vigilant quant à la cohérence des logiciels et processus utilisés sur vos différents sites. Le client s’attend en effet à la même qualité de service sur tout le territoire.

EXEMPLES DE CABINETS IMPLANTES EN REGION

Bignon Lebray (Paris, Lille, Lyon, Aix en Provence), 70 avocats

Bird & Bird (Paris, Lyon, International), 1200 avocats

Cornet Vincent Ségurel (Paris, Nantes, Rennes, Lille et Bordeaux), 160 avocats

Delsol (Paris, Lyon), 90 avocats

Capstan Avocats (Paris, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nimes, Sofia Antipolis, Saint-Etienne, Toulouse), 180 avocats

PVB (Montpellier, Nimes, Avignon) 70 avocats

Adamas (Paris, Bordeaux, Lyon, Bruxelles, Shanghai, Pekin), 70 avocats

Oratio (Mans, Cholet, Saumur, Nantes, La Rochelle, Tours, Chartres, Paris), 100 avocats

Vaughan (Rennes, Sophia Antipolis, Toulouse,Versailles), 60 avocats

Racine (Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Strasbourg, Bruxelles), 210 avocats


Pour aller plus loin

La régionalisation, une stratégie de développement à explorer

Cabinets parisiens, faut-il s’installer en province ?

Les cabinets de taille moyenne dans le sud-est de la France, Enquête Le Village de la Justice

Avocats

S’implanter en province : un pari gagnant

Même si les prouesses du digital semblent oblitérer les distances, les clients continuent à désirer des rendez-vous physiques et près de leurs bureaux. Loin d’être obsolète, l’implantation régionale peut...

Partager

Avocats

A l’ÈRE DES CONCENTRATIONS

Les consolidations se succèdent à un rythme effréné : selon un rapport américain, le nombre de rapprochements a atteint en 2017 un niveau jamais vu depuis 2001. Alors que...

Partager
Retour au blog
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience du site  et contribuer à l'amélioration de la plateforme. En cliquant sur "Accepter", vous acceptez notre politique de cookies.

Accepter Refuser